P80

 LA P80 Perforatrice manuelle

C’est une petite perforatrice de carte, que l’on déplace facilement d’un endroit à un autre, et que l’on pose sur une table ou une étagère.
Elle est constituée de :

  • Une courte piste (2 fois la longueur d’une carte) équipée d’une crémaillère comportant deux butées entre lesquelles on insère la carte à perforer.
  • Un ensemble matrice/poinçons correspondant aux 12 lignes de la carte.
  • Un dispositif « cliquet, contre cliquet, roue à rochet » permettant de déplacer la crémaillère entraînant la carte, d’une colonne seulement à chaque fois.
  • Un « pavé » numérique, au dessus du bloc poinçons, comportant 12 touches pour la commande des poinçons, et 3 touches pour un déplacement de la carte, sans perforation (espace, tabulation, éjection).

On introduit la carte sous le bloc poinçons, la colonne 80 en premier, entre les butées de la crémaillère, puis on déplace l’ensemble crémaillère/carte jusqu’à la colonne que l’on veut perforer.
L’appui sur une touche 0 à 9, 11, 12 provoque la descente directe du poinçon qui perfore la valeur correspondante dans la colonne de la carte sur laquelle on est positionné. Après avoir lâché la touche, le poinçon remonte et commande, en fin de course, le déplacement de la carte sur la colonne suivante. Un index indique la colonne positionnée sous les poinçons.
Pour déplacer la carte, sans perforation, on utilise les 3 autres touches :

  • E (espace). Déplacement de la carte sur la colonne suivante.
  • T (tabulation). Si le dispositif est utilisé permet de sauter plusieurs colonnes et de s’arrêter à la colonne désirée.
  • Touche rouge (éjection). Positionne la carte en fin de piste.

Cette petite perforatrice était très utilisée dans un atelier mécanographique par les « opérateurs » pour refaire les cartes abîmées, après leur passage en machine, ou par les « programmeurs », pour la réalisation des  » jeux d’essais  » nécessaires à la mise au point des programmes.

'